Et pourtant le chiffre d'affaires était trompeur...!

Ceci est un cas réel présenté de façon pédagogique !

Un chef d’entreprise a l’habitude de se fier à l’évolution du chiffre d’affaires pour estimer si le résultat d’exploitation sera ou non bénéficiaire. Jusqu’alors cette méthode ne l’a jamais trompé, comme le montrent  les « chiffres » des trois derniers comptes d’exploitation.

Evolution du CA et R

Evolution

Le chiffre d’affaires de l’année N-2 avait été meilleur que celui de l’année N-3, ce qui avait entrainé une amélioration du résultat. Le chiffre d’affaires de l’année N-1 a connu en revanche une chute sensible, mais les mesures que le dirigeant a prises pour réduire drastiquement certaines charges d’exploitation (limitation de certains frais de déplacement, recours au chômage technique…) ont permis de limiter la perte.
Heureusement l’année N va faire oublier ce petit « incident de parcours » : le chiffre d’affaires regrimpe en flèche ! Il a dépassé, chaque mois, celui réalisé l’année N-2. Ainsi, le chef d’entreprise considère qu’il peut en toute confiance recruter du personnel et acquérir de nouveaux équipements.
Mais, dramatique surprise, le chef d’entreprise découvre avec stupeur – et son banquier avec lui ! – qu’à la fin de l’année N le résultat d’exploitation est épouvantablement déficitaire, les charges d’exploitation ayant été bien plus grandes que le chiffre d’affaires.

evolution 2

Question

En vous référant au tableau ci-après, dans lequel sont détaillées les charges d’exploitation, pouvez-vous déterminer quel autre « baromètre » que le chiffre d’affaires aurait permis au chef d’entreprise d’être alerté à temps de la dégradation de la situation ?

Tab Evolution charges